Cathédrale du Mans | Notre Dame de la Couture

Première Communion

eucharistie

Sacrement de l’amour, signe de l’unité , lien de la charité par l’Eucharistie, le Christ se donne en nourriture. Le « Prenez et mangez en tous  » que Jésus a prononcé au soir du Jeudi -Saint est une invitation pressante à le recevoir. « En vérité, je vous le dis : si vous ne mangez la chair du fils de l’Homme et ne buvez son sang, vous n’aurez pas la vie en vous » Par la communion nous nous unissons au Christ qui nous rend participants de son Corps et de son Sang.

Quand mon enfant peut-il faire sa première communion ?

Communier pour la première fois :

La première communion est une étape qui compte dans la vie d’un enfant. Ce jour-là, si la famille se rassemble, c’est pour lui et autour de lui qu’elle le fait. Il est accueilli par la communauté chrétienne qui lui donne une place priviégiée. La première communion est signe qu’il a grandi humainement et dans sa vie de foi.

Préparer la communion

La préparation est déjà engagée par les enfants. Certains ont vécu un éveil à la foi avec leurs parents, en paroisse ou à l’école catholique. La plupart d’entre eux suivent la catéchèse depuis deux ans. Ils connaissent Jésus et ont été initiés à la prière. Ils ont commencé à participer à la vie ecclésiale et liturgique de leur paroisse. Tout cela constitue une préparation à la communion. La préparation immédiate à la première communion n’a pas pour but de faire de la catéchèse. Elle veut se centrer sur l’initiation à l’eucharistie. Elle tient compte du fait que le cheminement de la foi des enfants se poursuivra au-delà de la première communion.

Quelques notes pastorales

  • Une Eglise qui s’engage à proposer la première communion des enfants s’engagent aussi à continuer à les inviter après leur communion.
  • Il est nécessaire d’initier progressivement les enfants à la régularité du rendez-vous eucharistique.
  • Que l’assemblée dominicale fasse l’effort pour accueillir les enfants au cours de certaines messes, de façon diversifiée et simple.
  • Il est bon aussi de célébrer l’eucharistie dans le lieu catéchétique
  • Ne pas faire porter toute la préparation d’un enfant à la première communion à la seule famille. Le groupe et l’Église locale ont aussi une mission dans cet accompagnement.
  • Ne pas admettre à la première communion des enfants qui n’ont jamais participé à la messe.

Ce que dit le catéchisme de l’Église Universelle

  • 410 Eucharistie

Les Eglises d’Orient … En Occident … la confirmation et la première communion ont été précédées d’une préparation en vue d’une participation plus consciente. En France actuellement, la confirmation… , alors que l’eucharistie a été reçue quelques années plus tôt Il me semble que puisque nous ne faisons pas partie des Eglises d’Orient, nous devons nous attacher à la « participation plus consciente »

  • 363 Dans les actions rituelles…
de telles actions rituelles sont indispensables à toute vie sociale… les sacrements ne se laissent pas manipuler… il n’appartient à aucun groupe de les aménager à sa façon…
  • 365 Dans la pratique liturgique d’aujourd’hui

en faisant n’importe quoi ou ce que chacun voudrait …

Ce que dit le Droit Canon de l’Église Universelle Canon

  • 914

Les parents en premier, et ceux qui tiennent leur place, de même que le curé, ont le devoir de veiller à ce que les enfants qui sont parvenus à l’âge de raison soient préparés comme il faut et soient nourris le plus tôt possible de cet aliment divin, après avoir fait une confession sacramentelle ; il revient aussi au curé de veiller à ce que les enfants n’ayant pas encore l’âge de raison, ou ceux qu’il juge insuffisamment disposés, ne soient pas admis à la sainte Synaxe.

  • Canon 97 § 2 Le mineur,

avant l’âge de sept ans accomplis, est appelé enfant et censé ne pouvoir se gouverner lui-même ; à l’âge de sept ans accomplis, il est présumé avoir l’usage de la raison.